Votre équipe municipale

De gauche à droite, Robert Baccouche, Jean-Pierre Chiffe, Jacky Chapon, Marc Sasso, Sylvie Malplat Laganier, Nathalie chiffe, Stéphane Brun, Martine Wisniewski, Sabrina Fiandaca, Michèle Vankeerberghen, Pascal Berquet.

Marc SASSO

Maire

Jean-Pierre CHIFFE

Premier adjoint

Délégué au SIDEFOCIM et au SMEG (Syndicat Mixte d’Electrification du Gard)

Martine WISNIEWSKI

Deuxième adjointe

Déléguée à CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement).

Robert BACCOUCHE

Robert BACCOUCHE

Troisième adjoint

Délégué au SMEG (Syndicat Mixte d’Electrification du Gard) et au SIDEFOCIM

Pascal BERQUET

Conseiller municipal

Délégué au SMEG (Syndicat Mixte d’Electrification du Gard)

Stéphan BRUN

Conseiller municipal

Délégué au SIDEFOCIM

Jacky CHAPON

Conseiller municipal

Délégué au SIDEFOCIM

Nathalie CHIFFE

Nathalie CHIFFE

Conseillère municipale

Sabrina FIANDACA

Conseillère municipale

Michele GAFFOGLIO VANKEERBERGHEN

Conseillère municipale

Sylvie MALPLAT-LAGANIER

Sylvie MALPLAT-LAGANIER

Conseillère municipale

Comptes-rendus des conseils municipaux

Le conseil municipal du Chambon, constitué de 11 membres élus par les citoyens, est chargé de gérer par ses délibérations les affaires de la commune.

Il se réunit une fois par mois en séance publique et examine tous les sujets d’intérêt local. Il est compétent pour décider des travaux, accorder des aides favorisant le développement économique, culturel, pour gérer le patrimoine communal, voter le budget, etc…
Ses séances sont ouvertes au public.

Conseil Municipal du 12.03.2021

  SÉANCE DU 12 MARS 2021 Le Conseil Municipal réuni dernièrement a délibéré sur les questions suivantes : Compte administratif : le Conseil a approuvé le compte administratif  et le compte de gestion pour un excédent global de 108 571.26 €. Budget primitif : le...

lire plus

Conseil Municipal du 05.02.2021

SÉANCE DU 05 FEVRIER 2021 Le Conseil Municipal réuni en séance publique, le 05 février 2021 à 18 heures a délibéré sur les questions suivantes : -La convention d’adhésion au SIG Cévennes est prorogée d’un an. -Institution de l’indemnités horaires pour travaux...

lire plus

Urbanisme

Autorisations d'urbanisme

La délivrance d’une autorisation d’urbanisme permet à la commune de vérifier la conformité des travaux par rapport aux règles d’urbanisme. En fonction du type projet et du lieu, il faut déposer une demande de permis (permis de construire, d’aménager…) ou une déclaration préalable de travaux. Avant de commencer les travaux, il est recommandé de demander un certificat d’urbanisme pour obtenir des informations sur le terrain faisant l’objet de travaux.

Service de consultation du plan cadastral

Projets / Travaux

  • projet 1
  • projet 2

​Réglementation / sécurité

Débroussaillement

Le débroussaillement des abords des habitations est le moyen de prévention le plus efficace pour sécuriser votre maison du risque d’incendie de forêt.

Il protège également la forêt en permettant de limiter le développement d’un départ de feu accidentel à partir de votre propriété et en sécurisant les personnels de la lutte contre l’incendie.

Le débroussaillement est une obligation de l’article L131-10 du Code forestier.
Le représentant de l’État dans le département arrête les modalités de mise en œuvre du débroussaillement selon la nature des risques.

Pourquoi débroussailler ?

Le débroussaillement protège la forêt en permettant de limiter le développement d’un départ de feu accidentel à partir de votre propriété et en sécurisant les personnels de la lutte contre l’incendie.

Le débroussaillement vous protège, ainsi que votre construction, en garantissant une rupture du combustible végétal qui favorise une baisse de la puissance du feu et permet ainsi une sécurité accrue.

Le débroussaillement :

  •  ralentit la progression du feu en le transformant en un simple feu courant ;
  •  diminue sa puissance, donc les émissions de chaleur et de gaz ;
  •  évite que les flammes n’atteignent des parties inflammables des constructions ;
  •  permet le confinement des occupants des constructions et habitations en dur ;
  •  améliore la sécurité des services d’incendie et de secours lors de leur intervention.

Le débroussaillement est une obligation de l’article L131-10 du Code forestier qui le définit comme l’ensemble des opérations de réduction des combustibles végétaux de toute nature dans le but de diminuer l’intensité et de limiter la propagation des incendies. Ces opérations assurent une rupture suffisante de la continuité du couvert végétal. Elles peuvent comprendre l’élagage des sujets maintenus et l’élimination des rémanents de coupes.

Le représentant de l’État dans le département arrête les modalités de mise en œuvre du débroussaillement selon la nature des risques.

Où débroussailler ?

L’obligation légale de débroussaillement s’applique à l’intérieur ou à moins de 200 mètres d’un massif forestier.

Elle concerne :

  • toute la parcelle en zone urbaine qu’elle soit bâtie ou non,
  • les 50 mètres autour de toute construction ou installation en zone non urbaine.
Qui doit débroussailler ?

Les obligations légales de débroussaillement incombent aux propriétaires des terrains ou des constructions et installations de toute nature suivant le cas ainsi qu’aux gestionnaires d’infrastructures telles que les voies de circulation automobile, les lignes de chemin de fer ou les lignes aériennes de transport et de distribution d’énergie.

En savoir +

Comment débroussailler ?

En pratique et sur le terrain, il s’agit d’éliminer les végétaux ligneux susceptibles de propager l’incendie et de traiter les végétaux ligneux conservés afin de réduire la masse combustible vecteur du feu :

  •  En coupant les broussailles, les arbustes et certains arbres, on limite la propagation de l’incendie ;
  •  En éclaircissant la strate arborée et en répartissant les pieds de telle sorte qu’il n’y ait pas de continuité du feuillage, on limite la propagation de l’incendie par les cimes des arbres ;
  •  En élaguant les arbres et arbrisseaux conservés sur 2 mètres (s’ils mesurent plus de 6 mètres de haut) ou 1/3 de leur hauteur (s’ils mesurent moins de 6 mètres de haut), on évite la propagation de l’incendie le long des troncs vers les houppiers des arbres ;
  •  Enfin, en éliminant les rémanents de coupes (par évacuation ou incinération en respectant les règles en vigueur sur l’emploi du feu , on diminue l’intensité de l’incendie
 

L’arrêté préfectoral n°2013008-0007 du 8 janvier 2013
fixe dans le Gard les modalités de la mise en œuvre du débroussaillement en précisant les prescriptions techniques.

Pour plus de renseignements, s’adresser à la mairie.

Formalités / démarches

Les différentes formalités ou démarches qui peuvent être réalisées en mairie.